Holà Paraguay

07 juillet 2017

Nous quittons notre bivouac dans la station-service à 8h45 après une nuit pas très calme. Auriane, la journaliste, monte avec nous dans le camping-car pour faire des images pendant la conduite. Nous traversons plusieurs petits villages et dans chaque village nous apercevons au bord de la route des vendeurs ambulants avec chacun leur spécialité : vente de gingembre, de fromage, de jouets ou meubles en bois…

Nous avons le droit à notre 1er contrôle de police. Ici, comme dans les pays précédents, les policiers sont au milieu de la route. La plupart du temps ils nous laissent passer directement et parfois ils nous arrêtent en nous demandant d’où nous venons et où nous allons. Mais globalement, l’entente est très bonne.

Arrivée à Coronel Obiado, grosse ville avec un Mac do. Nous dégustons notre 1er mac do d’Amérique du Sud. Le big mac est le même que chez nous 😉 et nous profitons de la wifi.

Nous croisons un couple de français installés au Paraguay et travaillant dans une hacienda dont les propriétaires sont français et viennent quelques mois dans l’année. Ils nous expliquent qu’ici le prix du terrain est de 150 dollars US l’hectare.. loin de nos tarifs français !

Nous prenons ensuite la direction de La Colmena, petite ville sympa où nous faisons quelques courses avant de nous rendre au « camping » des « Tranquilo » vers 17h.

Ce lieu a été créé très récemment par Charles et Aurélie, un couple de français, et leurs enfants Lou-Ann et Anthony. Après 2 ans de voyage en camion en Amérique du Sud, ils ont décidé d’acheter un terrain en Uruguay afin d’y monter une aire de camping, des hébergements, un restaurant et une piscine. Tout est encore en travaux mais nous nous sentons rapidement « comme à la maison ».

Les enfants sont ravis de partager leurs jouets avec d’autres enfants français et nous nous entendons de suite à merveille, enfants comme adultes. Nous leur avons apporté une bouteille de Ricard et un saucisson… l’extase pour des français expatriés !!

Notre soirée se termine autour d’un barbecue, notre 1er depuis le début de notre aventure. Nous l’apprécions à sa juste valeur J

08 juillet

Nous passons une de nos 1ères journées sans bouger, tranquillement chez « Tranquillo » ! Nous sommes dans notre élément. Charles et Aurélie sont une mine d’or d’informations pour nous et 2 personnes adorables.

Ils nous font visiter leur terrain de 5 hectares qu’ils ont déjà bien aménagé. Ils nous expliquent leur projet et Marc est + que ravi. Son rêve, eux ils l’ont fait !

Les employés gérant les travaux nous font déguster le téréré : boisson ressemblant au mathé mais en plus des herbes sèches, ils ajoutent des herbes fraiches. Et surtout l’eau est fraiche alors que pour le mathé, l’eau est chaude. Alors pour être honnêtes, le goût de l’herbe est assez prononcé, mais on fait mine d’aimer car le principe du térémé (ou du mathé) est le partage ! En tous cas, bon moment partagé !

Le soir Charles nous prépare un cochon au barbecue avec son jus à l’orange et il attaque le feu à 17h. La cuisson est longue et la viande délicieuse ! Notre repas est accompagné de la présence de Luis, un artisan. Super compagnie, on se marre bien.

Nous finissons par une séance autour du feu afin de « compartir » (partager) tous ensemble.

09 juillet

Aujourd’hui nous quittons notre chère famille de français mais avant cela nous faisons un point sur la carte afin d’obtenir les bonnes informations. Aurélie me montre leur journal de bord et je prends plein de notes. Pendant que Charles explique à Marc où passer à tel et tel endroit. Notre itinéraire est chamboulé : nous ne voulions faire que le sud du Pantanal au Brésil, mais Charles nous rassure sur le fait que notre véhicule est tout à fait apte à affronter le nord. Et la faune présente dans ce secteur nous convainc de faire ce bout de route en plus.

11h, nous quittons la Colmena.. léger pincement au cœur, mais c’est sûr, nous reviendrons pour voir les travaux finis et re trinquer ensemble. A bientôt les amis !

Nous reprenons la route en faisant bien attention aux vaches qui la longent, suite à la mise en garde d’Aurélie. En effet, ici les vaches sont souvent en liberté et mangent parfois de la canne à sucre, ce qui les fait tituber !! Original…

14h, de nouveau de passage à Coronel Obiado et re Mac Do !!! on en profite pour bénéficier de la connexion wifi et nous nous remettons en route pour Laguna Blanca (bivouac conseillé par les « Tranquillo »), mais la nuit tombe tôt ici et la route se transforme en piste !! Difficile de rouler dans cette terre rouge et de ne pas éviter les trous et les véhicules très mal éclairés.. Marco s’en sort plutôt bien (malgré son stress), et puis au pire Mathieu et Auriane nous suivent avec leur camping-car 4×4 !

Nous trouvons enfin le camping au bord de la lagune. Le coin à l’air vraiment sympa, mais un gros câble électrique barre l’accès à notre véhicule plutôt haut. Ici l’électricité est loin d’être aux mêmes normes que les nôtres ! Nous trouvons un bout de bois et je maintiens le câble pendant le passage de Marc.. Grand moment de nuit !!

Le site à l’air désert, nous sommes seuls… Nous nous installons pour manger sous un abri avec table et bancs (et araignées !) et voyons débarquer Luis, le gérant, qui nous accueille chaleureusement.

Nous allons nous coucher de bonne heure, car malgré ce que certains peuvent penser, nos journées sont rythmées et nous sommes épuisés le soir.

10 juillet

Nous nous réveillons et découvrons l’endroit où nous sommes.. ce lieu est juste MAGNIFIQUE avec une plage à coté de nous.. un paradis.

Marc décide de sortir pour la 1ère fois le canoé pour profiter du lieu. Et la vue de l’eau est encore plus belle. Nous en prenons plein les yeux pendant que Mathieu se régale à nous filmer avec sa caméra et son drone.

Après avoir dégusté un bon barbecue (1er fait par nous même !), Marc installe les hamacs et nous passons l’après-midi entre plage et repos.

 

11 juillet

Après une nuit au grand calme, nous nous réveillons tôt (7h), comme presque tous les jours. Ici nous vivons avec le soleil, nous nous couchons tôt et nous levons tôt pour passer la journée dehors. Nous avons beaucoup de chances avec la météo depuis notre arrivée, nous aimerions bien avoir des hivers comme ça chez nous !!

Nous décollons du camping à 9h et roulons un moment, après avoir croisé un serpent sur la route !

Nous faisons notre pause de midi au pied d’une montagne magnifique dans un chemin limite carrossable, mais Fastoch nous surprend tous les jours car il s’en sort plutôt bien sur les pistes (et Marco est plutôt bon conducteur !)

Mathieu se régale dans ce lieu et tourne des images splendides !

Nous nous rendons en milieu d’après-midi dans un parc national « El parque nacional Cerro Corra » dans une forêt dense.

Le gardien des lieux nous ouvre la barrière et nous indique que le lieu de campement est à 2 km. Nous nous y rendons par un petit chemin plutôt étroit et découvrons un lieu assez mystique. Plusieurs bâtiments abandonnés, pas d’eau, pas d’électricité… Mais un coin dégagé pour notre bivouac. La tombée de la nuit arrive vite et nous nous installons en étant entourés de moustiques et de moucherons.. Car ici il y a des petites mouches qui te grignotent la peau à la moindre plaie. Comme nous a expliqué Aurélie : « No te piqué, te comé » (elle ne te pique pas, elle te mange !)..

Nous partageons notre dernier repas avec Auriane et Mathieu qui partent demain, autour d’un feu de camp pour se réchauffer.

12 juillet

8h30, Auriane et Mathieu nous quittent après de chaleureuses embrassades. Nous avons passé de supers moments à leurs côtés, merci à vous 2. Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile de faire et refaire tel plan, mais nous avons beaucoup apprécié d’être tous les 6.. cela nous a changé de rythme et nous a parfois rassurés de ne pas être seuls ! Nous avons hâte de visionner le reportage qui sera diffusé fin aout / début septembre.

Nous quittons notre bivouac un peu glauque à 10h (je ne me sentais pas de rester juste nous 4 là-bas !), et prenons la direction du Brésil.

Nous sortons du Paraguay à Pedro Juan Caballero où nous avons beaucoup de mal à trouver le poste de douane et d’immigration. Heureusement, grâce à notre application Ioverlander, les postes sont localisés et nous trouvons l’immigration Uruguayenne pour la sortie du pays.

Mais dans le stress nous n’avons pas vu que l’accès au parking est en pente et nous raclons tout le dessous arrière du camping-car ! Marc remonte les suspensions arrières, mais trop tard on a bien touché ! Constat : pare choc cassé et vanne du réservoir d’eaux sales arraché !! Nous arrivons à la douane où tout se passe bien malgré un « léger » énervement suites à la casse !

Nous galérons à trouver l’immigration brésilienne (qui au final était à l’aéroport, fallait trouver !).. aucun panneau, on se dit que beaucoup de gens doivent passer la frontière sans s’en rendre compte et au final ne pas faire les papiers. (nous apprendrons le soir même que Auriane et Mathieu ont tracé tout droit !)

On trouve enfin la douane Brésilienne (Receita federal) et Paraguayenne. Ouf après plus d’une heure à tourner, les papiers sont faits !

Il est midi, les enfants ont faim, il est temps de trouver un truc à manger car les placards sont quasiment vides. Nous faisons en sorte de ne pas trop passer de nourriture aux frontières car les douaniers peuvent nous les confisquer… Mais en réalité nous n’avons pas encore eu besoin d’ouvrir le frigo..

Nous achetons des sandwichs à 14h et prenons la direction de Campo Grande au Brésil pour de nouvelles aventures à 4.

3 commentaires sur « Holà Paraguay »

  1. Encore une belle aventure et des bons moments avec vos reporters…
    Heureusement Marco a réparé les déboires du camping car…
    Profitez-bien de ces instants magiques, uniques et inoubliables! Portez-vous bien et bises à vous 4.

    Aimé par 1 personne

  2. L’aventure est toujours aussi belle, et quels paysages de rêve ! merci de nous faire voyager « un peu » avec vous. Je me perds parfois sur les pays pour suivre ma carte…..lol Tout va bien c’est super, attention aux moustiques. Bises de nous 2 et bisous particuliers à mon poupon et ma poupette.

    Aimé par 1 personne

  3. Profitez bien les Mamatoch ! Vous avez l’air de vous régaler, ça fait plaisir ! Que de belles rencontres! Reste plus qu’à trouver votre hacienda à vous🤙 En attendant faite nous decouvrir vos bons nectars d’Amérique du Sud😉 Gros bisous les Mamatoch

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s