Brésil – Episode 2

12 juillet 2017

Après notre passage de frontière compliqué à Pedro Juan Caballero (Paraguay), nous roulons sur le sol Brésilien. Nous l’avions déjà brièvement découvert lors de notre visite des chutes d’Iguazu et du Parc des Oiseaux.

Nous avons pour projet de nous rendre dans le Pantanal Nord (Matto Grosso) mais nous ne sommes pas pressés. Nous allons essayer de prendre un rythme moins soutenu que celui que nous avions en présence des journalistes. En effet, trop rouler n’est pas très agréable, l’ambiance est vite tendue dans Fastoch et le budget gasoil explose !!

Il est déjà presque 17h et nous nous arrêtons dans un petit village, au bord de la route, juste à côté d’un restaurant. Marc attaque la réparation de l’arrière du camping-car : pare choc réparé avec du scotch (en attendant de trouver de la résine où de le faire réparer), bouchon de vidange collé.. en espérant que tout cela tienne un moment ! Pendant les réparations j’occupe les enfants à faire du vélo et plein de passants viennent discuter avec Marc.

Le propriétaire du restaurant vient à notre rencontre et nous informe qu’il ne faut pas hésiter si nous avons besoin de quoi que ce soit.. il nous propose même de nous emmener chez lui pour nous laver. Nous le remercions car nous avons tout ce qu’il faut ! Nous profitons seulement de sa wifi et nous lui commandons à manger. Il nous a préparé un bon repas : viande, riz, salade et tomates.. tout ça dans des plats à emporter. Au top !!

13 juillet

Départ à 9h de notre bivouac en prenant la direction de Bonito. Je conduis un petit moment, les routes sont agréables. Nous nous rendons à Jardim afin de visiter le Parc des Aras = Buracco das Aras. Il est midi et il est trop tard pour la visite, nous prenons RDV pour le lendemain matin de bonne heure pour ne pas avoir trop chaud.

Nous nous rendons dans un camping au bord d’une rivière. Etant en basse saison il n’y a que nous et un couple d’allemands également en camping-car. D’ailleurs nous croisons très très peu de camping-car depuis notre départ ! Le camping est plutôt bien aménagé et nous y resterons quelques jours.

Après quelques lessives avec l’eau du camping pas très claire, nous nous rendons à la rivière avec le canoé et sommes accueillis par des singes… Aucun doute, nous sommes déjà dans le Pantanal !

 

 

Après-midi canoé et nous profitons également de la wifi du camping pour mettre à jour le blog.  Cela prend parfois pas mal de temps (surtout à télécharger les photos). Désolée si parfois nous mettons du temps à publier les articles ! Surtout que dans ce camping j’ai eu l’impression que la propriétaire (pas très souriante) coupait la wifi dès que j’ouvrai mon PC !!

 

14 juillet

La journée débute par Chloé avec une tique dans le dos.. on l’enlève avec la pince et on désinfecte.. A surveiller !

Fête nationale en France, mais pour nous la matinée débute par la visite de Buracco das Aras. Notre visite est à 8h40 avec notre petit groupe et un guide qui explique (en anglais) les détails de ce parc. Il s’agit d’un profond gouffre de calcaire rouge où les Aras ont élu domicile.

Après un peu de marche, nous arrivons au 1er observatoire.. nous sommes émerveillés. Seulement quelques couples de aras rouges ont le privilège d’être dans ces lieux. Le guide nous explique que chaque aras se met en couple jeune et garde le même partenaire toute sa vie. Si l’un des deux venait à décéder, l’autre resterait seul. Et savez-vous qu’il est impossible pour l’homme de différencier le mâle de la femelle ??!!! seulement un test ADN le permet.

Après un passage au 2ème observatoire, la visite se termine. Nous gardons de belles images en tête et les enfants aussi (qui trouvent toujours les visites trop longues !!)

 

Nous rentrons au camping et passons notre après-midi au bord de la rivière à faire du canoé et à se baigner.

Dans ce camping nous sommes bien mais nous nous faisons croquer par les moustiques !!!

15 juillet

Nous passons notre dernière journée au camping et Marc en profite pour nettoyer la carrosserie de Fastoch. Avec la poussière permanente sur les routes, il est loin de briller. Mais Marc le lave régulièrement et il est presque propre !

Moi je finis mes lessives (avec de l’eau propre cette fois ci !) et en profite pour laver les draps des enfants (plein de poussière rouge eux aussi !)

Notre journée alterne entre rivière, canoé,  hamac, rangement, ménage, école des enfants, tentative mise à jour du blog…

Nous faisons aussi notre 1ère pâte à crêpes pour le repas du soir. Marc improvise un batteur électrique avec un clou sur sa Dremel 😉

camping jardim pate à crepes

16 juillet

Nous quittons le camping vers 10h pour la direction de Campo Grande, environ 200 km de route. Les routes sont toutes droites et parfois vallonnées. Nous sommes parfois entourés de champs de maïs, ou de foret.. ici il ne se passe pas grand-chose ! Je conduis une heure pour soulager Marc qui a bien mal aux cervicales depuis quelques jours. Nous arrivons à Campo Grande vers 15h, grande ville que nous n’aimons pas traverser..

Dans ce genre de moment le stress est palpable dans le camping-car. Et en général c’est la fin de la journée, tout le monde en a marre.. les décibels montent vite ! Lorsque que l’on roule ce sont les moments les plus difficiles.. les enfants se bagarrent en permanence et il faut toujours les occuper ! Je passe sans cesse entre le siège passager et l’arrière du camping-car. Parfois je joue avec eux, mais je suis vite écœurée quand je ne vois pas la route. Et souvent (très souvent !), les enfants me piquent ma place !

A la sortie de Campo Grande, nous nous arrêtons à Leroy Merlin pour acheter 2/3 outils manquants

Nous sommes surpris par la modernité de la zone commerciale. C’est assez choquant quand on sait qu’une centaine de kilomètres plus loin les gens vivent dans les maisons avec le sol en terre !

Nous dormons à 20 km au Nord de Campo Grande dans une station-service. Nous savons que ce n’est pas ce que l’on préfère, mais la nuit tombe vite ici et nous avons repéré sur Ioverlander qu’il y avait la wifi ! Nous essayons d’ailleurs acheter une recharge pour notre carte SIM que nous avons achetée à notre entrée au Brésil, mais personne ne comprend ce que je veux dire !! Nous avions lu sur les blogs qu’il était simple de gérer des cartes 3G, finalement pour nous c’est un échec !

17 Juillet

Après une nuit bruyante, nous quittons notre bivouac à 8h30 dans le brouillard et le froid. Il fait 13°, mais bon c’est l’hiver ! Nous décidons de rouler toute la journée étant donné la météo.

Le long de la route nous croisons des aras et plein de sortes d’oiseaux..

Nous arrivons à 17h à Rondonopolis. Il pleut, nous nous couchons tôt dans un petit village.

18 Juillet

Nous quittons les lieux vers 8h, il fait 9 degrés et le brouillard est toujours présent. Nous sommes surpris sur le nombre de camions sur la route ! Difficile de rouler entre le brouillard et les poids lourds. Nous passons même devant un poids lourd couché sur le bord de la route.. et nous entrons dans un gros bouchon qui durera 1h ! certainement dû à différents accidents et au brouillard. Nous remarquons aucune présence policière ni de sécurité sur les lieux des accidents..

11h30 nous traversons Cuiaba, grosse ville. Et prenons la route pour Santo Antonio do Leverger, où nous posons Fastoch sur la plage au bord d’un rio.

Voilà notre campement pour quelques jours..

 

Les enfants sont ravis de faire des pâtés de sable (enfin de jouer avec la boue !), nous sommes entourés d’oiseaux en tous genres et de poissons qui sautent et nargue Marc pour qu’il les pèche !

Nous finissons la soirée autour d’un feu à goûter des Chamalow grillés

19 juillet

Après une nuit difficile pour Chloé (rares sont les nuits entières pour Chloé depuis le début !), les enfants passent une partie de la matinée à jouer aux légos pendant que Marc fait une tentative de pèche pour le repas. Malheureusement, il revient bredouille et nous allons acheter de la viande pour faire un barbecue. Nous en profitons pour nous rendre dans un magasin de téléphonie pour notre recharge, nouvel échec.. d’après ce que nous avons compris nous sommes obligés de prendre un abonnement si nous voulons de l’internet !

Avant de passer à table, nous avons le droit à la visite du maire et une représente de l’ONF ainsi qu’un monsieur parlant français pour la traduction. Ils nous expliquent qu’il est interdit de dormir ici mais que si c’est pour une seule nuit c’est pas grave. Ils en profitent également pour prendre des photos du camping car lol !

L’après midi nous faisons un petit tour en canoe pour que Marc pèche mais les enfants et moi ne sommes pas assez patients pour la pêche. Marc nous débarque afin que nous retournions vers Fastoch.

PHOTO CANOE FASTOCH

Nous finissons notre soirée autour du feu et demain nous levons le camp pour nous rendre sur la piste du Pantanal en direction de Porto Jofre.

4 commentaires sur « Brésil – Episode 2 »

  1. Coucou les mamatoch à voir vos photos il semblerait que vous vous régalez ! les enfants arrivent-ils à manger « local » ? il faudrait c’est le moment de découvrir…Bonne continuation Bises à vous 4

    Aimé par 1 personne

  2. Nous vous suivons avec intérêt, même si parfois nous avons peur pour vous…les routes, les difficultés du quotidien, la gestion des petits, les réparations de Fastoch…Enfin tout cela contribue à cette belle aventure. Merci aussi pour les photos!
    Profitez bien de tout et prenez bien soin de vous 4.
    Gros bisous de nous 2

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s