Chili – De Pucon à la Carretera Austral

Lundi 06 Novembre 2017

Nous entrons pour la 1ère fois au Chili par la frontière à côté du Volcan Lanin (3776 m) qui est enneigé. Tous les voyageurs nous ont averti que l’entrée au Chili est stricte au niveau contrôle sanitaire et que les produits frais sont interdits. Nous avons donc vidé notre frigo et nous avons le droit à un petit contrôle à l’intérieur mais aucun souci.

1

Nous partons à la recherche d’une ville afin de faire le plein de nourriture et de retirer de l’argent chilien (pesos chiliens). Notre entrée au Chili sera marquée par une différence remarquable au niveau des infrastructures : les routes sont en très bon état, la signalisation également… nous voyons que l’état n’a pas les mêmes moyens qu’en Argentine.

Nous nous rendons dans la ville de Pucon, l’un des principaux sites touristiques du Chili, sorte de village vacances plutôt calme à cette période. Rues commerçantes animées, un peu snob sur les bords.

Nous voyons le camping-car des Globe Trotters du Doubs. Nous nous stationnons à côté de lui, personne à l’intérieur, direction les courses on se retrouvera plus tard. Nous souhaitons prendre une carte SIM locale mais tous les vendeurs nous disent que nous devons avoir un téléphone chilien pour que cela fonctionne… tant pis nous verrons plus tard.

Nous retrouvons les copains et comme à chaque fois, les enfants sont ravis (et les parents aussi bien sûr !) Direction les bords du lac Villarica où nous ferons l’apéro dehors tous les 8 jusqu’à 21h. Et oui nous en avons des choses à nous raconter !!

Repas chacun dans sa maison roulante, et au même moment nous entendons un Toc toc toc… une dame chilienne qui habite en face et qui nous offre du chocolat et du vin. Merci beaucoup !! les gens nous surprennent souvent par leur générosité ! et le chocolat, nous n’en avons pas mangé depuis des mois alors il est fort apprécié.

07 novembre

Après un réveil à 9h, je fais l’école aux enfants pendant que Marc se rend avec Jimmy à un magasin de pêche. Le Chili est réputé pour la pêche à la truite (un peu plus au sud), alors les garçons souhaitent s’équiper.

En fin de matinée, nous partons explorer les pentes du volcan Villarica (2847 m). Il est possible d’explorer le sommet du volcan mais le coût est élevé, et cela ne se fait pas avec les enfants ! Nous nous contenterons de louer des luges et de glisser comme des gosses à 1700 m d’altitude ! Malgré le brouillard, les enfants sont ravis, les parents aussi, nous sommes trempés mais les sourires sont là. Nous avons tout de même été au pied d’un volcan actif… Papi, mamie, papou et mamou NO STRESS on fait bien attention à vos petits 🙂

16h, retour à Pucon pour le goûter pendant que Marc fait le tour des boutiques pour trouver une carte SIM… Une heure après il a enfin trouvé une boutique Claro (prestataire mobile) qui lui a débloqué une carte..

Nous prenons ensuite la direction de la rivière… mais après avoir tourné un moment, nous ne trouvons pas d’accès. Nous regardons le plan et voyons qu’il y a un endroit où la rivière doit être accessible. C’est parti pour les 2 campings car… un pont sur notre passage qui n’a pas l’air très solide.. ça passe… une branche qui gêne, on la soulève.. ça passe… de la boue… ça passe… et nous voilà au bord d’une rivière bien jolie avec vue sur le volcan !! Aller les enfants on enlève les chaussures et on trempe les pieds ! Nous passons du matin les pieds dans la neige au soir les pieds dans l’eau !

PHOTOS 4 – 5

Les garçons partent pêcher à la mouche et nous prenons l’apéro au soleil. Le repas se fera à l’intérieur et sera interrompu par un 4×4 qui traverse la rivière devant nous !! et oui, en Amérique du Sud nous assistons souvent à ce genre de scène ! Sortent du véhicule, 2 filles françaises et un chilien… quelques échanges bien sympas et au dodo

08 novembre

Chouette nuit au bord de cette rivière et le réveil est plutôt agréable avec le bruit de l’eau qui coule. Il fait très beau, nous partons faire une petite balade sur la plage pour admirer la belle vue sur le volcan.

Jimmy et Céline n’ont plus de gaz alors nous prenons la direction du centre de Pucon. Mais, comme nous, ils ont une bouteille française et une autre argentine. Il faut donc trouver quelqu’un qui fasse des recharges de bouteilles… Nous nous rendons à un grand magasin de bricolage (style Castorama) afin d’acheter des planches pour consolider le dessous de Fastoch. Marc répare souvent mais fait en sorte que ce soit plus solide qu’avant afin d’avoir le moins de souci possible.

En attendant, toujours pas d’information pour le gaz, nous leur prêtons du coup notre bouteille française et nous verrons plus tard pour la faire recharger.

Repas sandwich sur le parking du supermarché et direction Ojos del Caburga, un lieu à quelques kilomètres, un étang avec un jeser. Nous voilà arrivés, l’entrée est payante… et surtout pas de jeser !! simplement une petite cascade… Bon on s’est fait rouler, tant pis les enfants se défoulent.

On repart et nous nous rendons à Playa Blanca, réputée pour son sable blanc. Mais nous ne trouvons pas d’accès à la plage, il s’agit que de lieux privés ! Demi tour, et cette fois-ci nous allons à la Playa Negra. Bon le sable n’est pas vraiment noir mais ça ira pour la fin de journée et nuit. Il est 15h30 et nous avons envie de nous poser après plusieurs échecs.

Il fait soleil, nous sortons table et chaises, les enfants jouent dehors et les papas pêchent. Les mamans font même une tentative de bracelets en macramé, pas toujours une réussite, mais cela permet de décompresser un peu pendant que tout le monde est à son occupation.

La journée se terminera par un bel apéro au soleil en écoutant de la musique.. ambiance au top.

Et une fois les enfants couchés, les parents joueront dehors au Times Up jusqu’à 1h du matin, fous rire garantis.. Le Malbec y est aussi certainement pour quelque chose !

10 novembre

Après un moment d’école, nous quittons les lieux vers 10h30 et prenons la direction pour des thermes. Nous y faisons la pause repas et allons nous baigner après. Il y a 2 bassins dans la roche au bord d’une rivière.

11

Nous profitons de quelques heures de détente (pas toujours évident avec les enfants) et reprenons la route vers 15h30 pour Panguipulli. Nous avons eu des nouvelles de nos amis Un ptit pneu plus loin qui remontent du sud et nous nous sommes donné RDV pour ce soir un peu après Panguipulli en bord de lac. Nous sommes ravis de retrouver nos amis voyageurs et passons un sympathique fin de journée à échanger. Pierre, Hélène et Romane ont visité Ushuaia, le Perito Moreno, l’ile de Chiloé etc… et sont une mine d’informations.

La journée se termine par un barbecue avec les 3 familles et un dodo vers 23h30 car il commence à faire frais.

11 Novembre

Réveil à 8h avec 14 degrés dans Fastoch alors ce sera Pan cakes pour nous réchauffer. Marc sort de bonne heure pour pêcher et Hop une truite de 40 cm en 10 minutes… et voilà la 1ère truite de pêchée !14

Les enfants, de leur côté, jouent sur la plage et font les aventuriers. Marc et Jimmy partent en canoe pour tenter la pêche sur le lac mais ils sont de retour vers midi bredouilles… et oui, ça ne peut pas fonctionner à tous les coups !

Pendant ce temps, je m’attèle au plein d’eau de Fastoch et aux lessives.. un pur plaisir !

Aujourd’hui les activités seront variées : pêche, lessives, Pierre répare le plancher de son camping car, les enfants jouent les pieds dans l’eau, les mamans au Rumikub, opération coiffeur pour Tom suivi d’un lavage dans le lac (oups c’est froid !)…

Et le repas du soir se passera autour de la truite cuite en papillote au barbecue… Huumm un délice, merci au pêcheur !

19

Nous finirons la soirée avec Pierre et Hélène à profiter car c’est notre dernier soir ensemble et nous savons que nous ne nous reverrons pas avant notre retour en France.

20

12 novembre

Nous quittons notre bivouac vers 10h30 après les embrassades avec Pierre, Hélène et Romane. Au revoir les amis, il vous reste un mois de voyage, profitez !

Nous prenons la direction du sud pour quelques courses à midi à Rio Bueno puis un bivouac en bord de rivière. Bon ce n’est pas le spot de rêve, c’est dimanche et il y a beaucoup de monde… Mais bon il fait soleil, les enfants peuvent faire du vélo… ça ira bien pour aujourd’hui.

Ce soir nous mangerons à l’intérieur et ferons dodo tôt.

13 Novembre

Aujourd’hui départ pour 10h en direction de Osorno où nous faisons un stop à une usine de gaz pour que les Globe trotters du Doubs remplissent leurs 2 bouteilles. Ils trouvent une usine pour remplir la bouteille Argentine mais pas la Française… c’est parfois la galère ce gaz !! Du coup, ils prennent la direction d’une autre usine et pendant ce temps nous allons chercher un lieu pour midi et nous prenons Valentin avec nous.

Nous nous arrêtons dans un parc et Valentin veut faire du vélo mais avec celui de Tom qui a des pédales. Il nous dit qu’il veut apprendre, alors c’est parti on baisse la scelle… et en 5 min le voilà pédalant au milieu du parc ! Pas de doute il était prêt… mais oups papa et maman ne sont pas là.. Il leur fera donc la surprise à leur arrivée.

Pendant ce temps, Marc part pêcher dans la rivière à quelques mètres d’ici et revient en 5 minutes avec une truite !

Repas dehors tous ensemble avec comme sujet principal : que faisons-nous pour la suite de la route ? Les Globe Trotters veulent aller sur l’île de Chiloe au sud, mais Marc est tenté de retourner en Argentine pour la route des 7 lacs que nous avions tant aimée et la météo y parait meilleure. Après quelques instants de réflexion, nous prendrons la décision de descendre nous aussi sur Chiloé et de réduire un peu les kilomètres…

Après le repas, les papas retournent pêcher et cette fois-ci la truite est pour Jimmy !

16h, nous quittons les lieux pour Puerto Montt où nous arriverons à 18h et où nous irons prendre les renseignements auprès de la Naviera Australe pour rejoindre l’ile de Chiloé. Le bateau du nord de l’ile ne se réserve pas car la distance est courte et les bateaux sont fréquents, mais pour sortir de l’ile au sud nous souhaitons prendre un bateau entre Quellon et Puerto Cisnes et là il faut réserver. Nous réservons donc la première date de disponible, le samedi 18, pour la modique somme de 180 € !

Nous prenons ensuite le bac pour Chiloé vers 20h, pour une traversée de 20 min pour 30 €.

Une fois sur l’ile, nous nous dirigeons à l’ouest de l’ile à quelques dizaines de kilomètres, dans la ville de Ancud où nous bivouaquerons au bord du Pacifique. Il est 21h, nous sommes tous bien fatigués, mais nous découvrons le Pacifique pour la 1ère fois.

23

14 Novembre

Réveil à 8h30 après une nuit bercée par l’océan. Nous voilà sur l’ile de Chiloé, 1ère île depuis le début du voyage.

Cette ile fait partie d’un archipel de 40 iles plus petites (dont 35 sont habitées) et la grande ile (sur laquelle nous sommes) fait 180 km du nord au sud et 50 km de largeur pour une superficie de 8 300 km². C’est la 2ème plus grande ile d’Amérique du Sud après celle de la Terre de Feu. On nous a dit qu’ici il pleuvait 300 jours par an.. nous allons vérifier par nous même !

En tous cas, ce matin il fait beau et les enfants jouent à cœur joie sur la plage de cailloux et font du vélo.

En fin de matinée, nous prenons la direction du centre de la ville de Ancud. Nous nous garons sur un parking payant car il est bien difficile de circuler avec Fastoch, et nous nous rendons sur le marché où voyons des étals de coquillages et où nous achetons un gros fromage qui a l’air plutôt bon, ce qui est très rare !

27

Après un tour dans le centre, nous mangeons sur le parking (et oui nous ne faisons pas que des endroits de rêve !!), la truite pêchée la veille et des frites… Un régal !

Passage à la station-service où nous en profitons pour faire le plein d’eau (pas simple à trouver dans ce secteur), nous partons ensuite à la recherche d’un couple Franco – chilien dont nous a parlé la famille Un ptit pneu plus loin qui fabrique des bijoux artisanaux. Nous rencontrons ainsi Elodie et Lalo dans leur maison / atelier avec qui nous passons un long moment à discuter. Je leur prendrais une jolie bague et les enfants seront ravis de jouer avec leur fils dans une vraie chambre remplie de jouets !

Lalo propose aux garçons de faire une sortie en mer le lendemain avec un de ses amis pêcheurs et il nous indique une plage du côté ouest de l’ile pour passer la nuit. Nous nous rendons avec les Globe Trotters du Douds mais, une fois sur place, Valentin est malade et vomi sur Céline ! Ils font demi-tour et de notre côté nous restons un moment. Nous faisons ainsi la rencontre de pêcheurs à qui nous achetons des coquillages et allons nous promener vers une grotte où nous apercevrons des dauphins en route.

19h, nous prenons la route du retour où nous apercevons une maison originale !

30

Nous rejoignons ensuite les Globe Trotters au bivouac de la veille, et apprenons que c’est au tour de Gabriel de vomir… une nuit sympa en perspective pour eux !

De notre côté, notre repas se fera avec les coquillages du jour.

 

31

15 Novembre

Ce matin les Globe Trotters sont en meilleure forme et nous faisons tous un peu d’école. Nous quittons les lieux vers 10h30 pour aller voir un phare, mais déception : rien d’intéressant…

Pause repas sur la plage de la veille avec la grotte (où les Globe Trotters ont fait demi-tour) et direction le centre pour que les papas s’équipent pour la sortie en mer.

Mais nous recevons un email de Elodie qui nous informe que la mer n’est pas bonne (en effet vent et un peu de pluie) et que la sortie n’est pas possible ! Les garçons sont déçus mais tant pis nous continuons donc la route en direction de Dalcahue où nous découvrons un petit port de pêche.

Nous dormirons dans le centre sur un parking (pas ce que nous préférons !!).

16 Novembre

En effet, la nuit a été calme qu’entre 1h et 5h du matin… le reste du temps : chiens, voitures etc…

Réveil à 9h et départ à 10h, sans les Globe Trotters que nous retrouverons plus tard. Nous traversons la ville de Castro qui est la capitale de la province et la ville la plus active et dynamique de l’archipel. Deux raisons qui font que nous ne nous arrêtons pas… juste quelques photos des belles maisons sur pilotis atypiques du secteur.

Mais nous avons envie de nature et nous nous arrêtons vers midi sur une plage au sud de Castro dans les fiords vers Queilen. La marée est basse, il pleut un peu mais tant pis les enfants mettent les bottes et les kway et direction le bord de l’océan pour explorer. Nous passerons ainsi l’après midi entre averses et soleil à ramasser des coquillages, des grosses moules, à pêcher…

En fin de journée les copains nous rejoignent et nous partons avec eux à la cueillette de moules et de palourdes. Les enfants ont adoré cueillir les coquillages « qui crachent sous le sable » !

Ce soir ce sera donc pâtes aux moules.. hhuumm !

17 Novembre

Ce matin il ne fait pas très beau (pluie bretonne !) et nous partons vers 10h30 alors que les copains restent encore un peu pour finir l’école.

Nous sommes en réserve au niveau de l’eau mais nous ne trouvons rien sur la route ! Aujourd’hui nous avons prévu de visiter le parc Tantauco où nous arrivons à 11h30 après une route plutôt difficile d’accès, mais comme à son habitude, Fastoch nous épate !

L’entrée du parc sera de 8000 pesos pour nous 4 (11 €), et après le repas de midi nous partons sur le sentier de 2,7 km dans la forêt.

43

Nous nous retrouvons au cœur d’une jungle (mais sans la chaleur !) avec des passerelles, de la mousse, de la boue (heureusement que nous avions tous mis nos chaussures de randonnée montantes !) et de magnifiques paysages. Pour une fois, les enfants ne se plaignent pas et sont ravis d’escalader ! Nous arrivons à la fin du parcours mais nous comprenons vite qu’il ne s’agissait pas d’une boucle, il faut faire le chemin en sens inverse pour rentrer !! Nous ne sommes pas surs que les enfants auront le courage de tout refaire, alors nous optons pour prendre le chemin / la route qui fait 2 km pour retourner au parking. Nous sommes fiers de nos petits qui ont marché tout le long sans trop râler, et pour la 1ère fois nous n’avons pas porté Chloé une seule fois ! 4,7 km c’est le plus grand parcours jamais fait !

Petit goûter à l’entrée du parc et lavage chaussures, puis nous prenons la direction de Quellon afin d’avoir un peu de réseau et avoir des nouvelles des copains qui devaient à la base nous rejoindre dans le parc. Mais nous soupçonnons que leur camping n’ait pas réussi à faire la route (il s’agit d’un traction alors que nous d’un propulsion). Chloé s’endort peu de temps après le départ… jusqu’à 20 h ! Sur la route nous trouvons enfin une station où nous faisons le plein de gazoil mais surtout d’eau (30 minutes pour remplir le réservoir d’eau !!!) et nous retrouvons les Globe Trotters qui sont à la sortie de la ville de Quellon, en bord de plage au bout de la route PanAmericaine. Le lieu est un peu bruyant (décidément nous n’aimons pas les villes !) et après un apéro tous ensemble sur le bord de plage, nous prenons le repas et au dodo. Chloé aura du mal à s’endormir car mal aux jambes !

18 Novembre

Aujourd’hui nous quittons l’ile de Chiloé en fin de journée. Nous commençons la journée par faire le plein de courses au Supermarché Unimarc (grande enseigne au Chili mais plutôt chère !) et nous achetons un petit cadeau à Gabriel car demain c’est son anniversaire. Tom et Chloé ont aussi le droit à quelques babioles (dinosaures pour Tom et dinette pour Chloé).

Le midi nous découvrons une « spécialité » Chilienne : le compléto = un sandwich avec saucisse tomate et avocat, le tout accompagné de frites pour la modique somme de 4000 ps (5,50 €) pour nous 4 !

Nous retrouvons les Globe Trotters sur le port où nous patientons car nous avons RDV à 14h30 pour l’embarquement prévu à 17h. Le bateau arrive vers 14h, sous la pluie, et le débarquement commence. Nous voyons un fourgon français sortir et il s’agit de Franck, Violaine et leurs filles avec qui nous avions passé une journée à Valdès en Argentine ! Brefs échanges sous la pluie et c’est à notre tour d’embarquer. Nous faisons demi-tour dans le garage du bateau et sommes garés entre les poids lourds.  Nous sommes assez surpris quand nous voyons que l’équipage attache les roues de Fastoch… mais bon nous ne connaissons que les traversées pour la Corse et supposons que cela devrait bouger un peu plus !

16h, direction la cafétéria du bateau où nous découvrons un grand nombre de rangées de sièges et où nous nous installons.

Nous prenons tous les 4 le médicament Nausicalm car nous ne voulons vraiment pas être malades durant cette traversée indiquée pour environ 12h. Le départ initialement prévu à 17h se fera à 17h40 et nous nous occuperons en regardant les films diffusés sur les écrans (en espagnol bien sûr !!)

Nous sommes rapidement en pleine mer et le bateau commence à fortement bouger, et hop on reprend du sirop ! Je n’ai malheureusement pas fait les sandwichs en avance et je dois donc redescendre à Fastoch pour les faire (grosse erreur !)… Le garage est bien mouillé (et mes pieds avec), une forte impression que les camions autour de Fastoch vont m’écraser.. mais la préparation des sandwichs est faite ! 20h, nous dévorons le repas sur les sièges du bateau, mais je suis un peu brassée !

Du côté des copains, c’est Jimmy qui ne tiendra pas le choc ! La mer aura raison de lui…

21h30, la mer se calme, nous arrivons dans les fiords.. les enfants fatiguent, il fait froid dans le bateau, direction Fastoch pour un petit dodo ! Belle épreuve avec les affaires et les enfants sur le dos mais nous voilà enfin dans notre maison… tout le monde au dodo, malgré le fort bruit du moteur !

19 Novembre

Après une nuit pas très réparatrice, nous débarquons à Puerto Cisnes à 6h du matin. Le déchargement est rapide et nous nous arrêtons non loin du port pour un repos d’environ 2h. Petit déjeuner puis nous regardons tous les 4 un dessin animé dans la capucine avant de reprendre la route vers 10h.

53

Aujourd’hui Gabriel fête ses 8 ans et ses parents lui achètent un gâteau à la Panaderia (boulangerie) de Puerto Cisnes. Pour en repartir nous faisons demi-tour sur la route et nous nous faisons arrêter par un policier au bout de la rue. Il commence à nous prendre de haut en nous demandant d’où nous venons et si  nous connaissons la législation chilienne. Nous faisons mine de parler très mal le castillan (et oui en Amérique du Sud il ne faut pas dire qu’ils parlent l’espagnol !!) mais nous comprenons que nous n’avions pas le droit de faire demi-tour sur la route !! Je crois que le policier est avec son chef et veut faire du zèle !! Mais après quelques échanges il nous laisse continuer.. Ouf !

Nous empruntons ensuite la Carretera Australe, route célèbre et connue car elle n’est pas des plus faciles.

54

En revanche, cette région isolée est l’une des plus belles du Chili et nous nous en rendons vite compte. Le paysage est montagneux, verdoyant et riche et rivières (réputées pour la pêche), cascades, torrents…

Nous décidons de nous arrêter au bout d’une quarantaine de kilomètres au-dessus d’une rivière afin d’y faire le repas de midi que nous finirons par un joli gâteau d’anniversaire et quelques cadeaux.

Les enfants prennent ensuite la direction de la plage et Chloé s’endort après une grosse crise de nerfs. Nous oublions souvent que Chloé n’a que 3 ans et demi et qu’elle a parfois besoin de faire la sieste !

Les papas vont à la sieste et nous ramènent de belles truites que nous mangerons le soir.

Tout le monde au dodo, mais Chloé fait le bazar (merci la sieste !!)

20 novembre

Après une matinée au bord de la rivière, nous partons en début d’après-midi pour la ville de Manihuales où nous achèterons du pain (enfin ici ils appellent cela du pain !!) et nous bivouaquerons au nord de la ville au bord d’une belle rivière avec vue sur la montagne enneigée. Le lieu est plein de charme, nous avons un grand soleil et ce qui est très rare, nous sommes dans l’herbe !

Quelques lessives, un plein d’eau, de la pêche, du vélo pour les enfants… Super bivouac !

Ce soir nous mangeons au chaud dans Fastoch et nous finirons la saison 5 de la série Breaking Bad 🙂

21  novembre

Nous quittons notre beau bivouac vers 11h et prenons la direction de la rivière Aysen où nous trouvons un bivouac pas très chouette. Nous y resterons du coup que pour le repas du midi et repartirons en début d’après-midi, la route est belle !

61

Installation au bord du Rio Simpson. Marc y pêche une truite (on ne l’arrête plus !) et nous partons tous les 8 en promenade le long du Rio. Les enfants s’occuperont, comme à leur habitude, avec des bâtons, des fleurs, des cailloux…

18h, les Globe trotters nous quittent car ils veulent avancer plus vite que nous.

Tom et Chloé s’installent dans Fastoch et jouent à l’intérieur calmement, pendant que je rédigerai un peu le blog. Ca fait aussi du bien de se retrouver tous les 4 !

22 novembre

Nuit calme et réveil tard (9h). Marc se remet à pêcher et attrape une truite en 15 minutes !!

Nous prenons ensuite la direction de Coyhaique, capitale de la région et la seule ville importante sur la Carretera Australe, où nous espérons y trouver du gaz. Mais comme depuis le début que nous sommes au Chili, nous n’avons que des refus… notre bouteille Argentine est vide et la française est à moitié… Nous allons donc devoir nous restreindre en gaz !

Quelques courses de nourriture et dans un magasin de pêche et nous faisons la pause repas sur le parking du supermarché. Nous en profitons pour appeler Papou et Mamou car nous avons une bonne connexion. Nous avons constaté qu’au Chili la couverture est plutôt bonne et les recharges de téléphone ne sont pas chères.

Nous reprenons la route et faisons un message à la famille de voyageurs « Les 749 en vadrouille » que nous avions rencontrée au rassemblement des « Familles autour du monde » avant notre départ, et qui est au sud de nous. RDV donné le lendemain à Villa Cerro Castillo où nous nous installons dans l’après midi.

Nous y trouvons un magnifique bivouac en bord de rivière, entourée de lupins (appelés ici Chocho) et vue sur les montagnes… Nous faisons la rencontre avec Juan, propriétaire de la maison et exploitation agricole de l’autre côté du chemin avec qui nous échangeons.

Marc se met au bricolage : mousse expansive sous Fastoch (pour la poussière) et moi lessives pendant que les enfants jouent au bord de l’eau.

Nous ferons notre repas entièrement au feu de bois : riz et poisson. Lors du coucher, nous constatons qu’il fait jour plus tard dans cette région (et oui nous descendons au sud) et les enfants ont du mal à s’endormir.

23 novembre

Lors de notre réveil à 9h, il fait 10 degrés à l’intérieur ! Un petit coup de chauffage car grand soleil dehors, ça va vite se réchauffer..

La vue est toujours aussi belle !

Quelques dernières lessives, les enfants jouent dans le sable, remplissage d’eau, séance coiffeur pour Marc et nous prenons la direction du village en fin de matinée pour retrouver nos amis.

Midi, nous apercevons Mickael, Corinne, Suzy (10 ans) et Lubin (8 ans).. quel plaisir de se revoir ici ! Nous faisons quelques kilomètres au sud et partons faire le repas de midi… même s’il ne fait pas très chaud, nous sortons tables et chaises afin d’être tous ensemble. Tom et Lubin  s’entendent de suite : ils sortent chacun leurs petites voitures ! Juste après le repas, Chloé demande à rentrer pour faire la sieste.. Nous partirons vers 16h pour rejoindre un site touristique « Los Manos »… il s’agit d’une petite marche finissant par des peintures rupestres avec des traces de mains… nous ne sommes pas très emballés, mais ce n’est pas grave cela nous a fait bouger un peu.

Nous retournons tous ensemble au joli bivouac de la veille, il est 18h, l’heure de partager une bière autour du feu !

Les garçons trouvent de quoi s’occuper en faisant des routes pour les voitures au bord de la rivière et les filles seront dans le camping car des copains à faire de la peinture. C’est cool aussi de grands enfants autonomes !

Le repas se fera à 8 dans Fastoch.. et se terminera par un dessin animé pour les petits et de grandes conversations pour les grands !

23h, il est temps d’aller au dodo ! Oups il fait 17 degrés à l’intérieur !

24 Novembre

Cette nuit Chloé nous a rejoints à 5h du matin, pas facile de se rendormir avec une pépette qui bouge beaucoup dans son sommeil !

Réveil à 9h enchainé par l’école.. mais Chloé fait la tête et ne veut pas faire son coloriage… Heureusement que l’école ce n’est pas tous les jours car ça a tendance à vite monter en tension !!

11h, tout le monde dehors !! Les enfants fabriquent des routes en sable mais Tom ne veut pas salir ses voitures et se dispute avec Lubin… Zzzzeeeennnnn !!

Repas à 8 au soleil, les 749 venant du sud apprécient de pouvoir enfin manger dehors !! C’est marrant car toutes les personnes faisant le circuit dans l’autre sens nous disent la même chose… Bon je crois qu’on sait à quoi s’attendre au moins..

L’après-midi les enfants s’occuperont en se faisant une « maison » sur une ile au bord de l’eau et les parents échangeront des infos concernant les bivouacs à faire, les lieux à visiter, les bons plans etc…

17h, nous quittons le bivouac et nous nous séparons de la famille « 749 en vadrouille »… encore une super rencontre, que nous espérons recroiser au nord d’ici quelques mois.

Direction le sud et à la sortie de la ville le goudron s’arrête pour se transformer en ripio… les amis nous avaient avertis que les premiers kilomètres n’étaient pas agréables, ils ne se sont pas trompés !! La route secoue vraiment et nous ne ferons que 40 km pour finir la journée..

Stop en retrait de la proche, proches d’une rivière. Par souci d’économie de gaz, nous cuisinerons sur le feu et nous finirons la journée à préparer une vidéo car nous sommes très en retard !

25 novembre

Après le réveil, nous faisons le plein d’eau dans la rivière avec le seau et départ à 9h30 pour 50 km de piste. Nous nous arrêtons vers 11h et préparons le repas autour du feu. Petite balade au bord de la rivière et pêche pour Marc.

Goûter au chaud dans Fastoch suivi d’un film tous les 4 pour se réchauffer.

Les enfants feront ensuite leurs 1ers dessins sur le thème de Noel… ils ont déjà hâte que le père noël leur amène les cadeaux ! Nous nous sommes moins pressés car nous ne savons pas encore où nous serons à Noel, serons-nous seuls ? où faire les achats de Noel ?? et bien sûr nous savons que la famille va nous manquer énormément…

Cette ambiance Noel a excité les enfants mais il est trop tard pour sortir : dehors il fait froid avec du vent et à l’intérieur il fait tout juste 19°.

26 Novembre

Durant la nuit nous avons eu quelques averses et le réveil se fait avec 12° dedans ! 15 minutes de chauffage et nous voilà bien réchauffés.

Nous quittons le bivouac vers 9h30 en direction de Puerto Tranquilo. Nous longeons le Lago Général Carrera qui est le 2ème plus grand lac d’Amérique du Sud (après le lac Titicaca) d’une superficie de 97 000 ha. Il est partagé entre le Chili et l’Argentine (où il a pour nom Lago Buenos Aires).

74

Midi, nous voilà à Puerto Tranquillo où nous faisons quelques courses, même si nous ne trouvons pas grand-chose car nous sommes dimanche ! Puis pause repas à un food truck (adresse donnée par les 749) tenu par une française et un chilien. HHuuumm de bons paninis et un super café ! Chouette moment.

75

Ce petit village est connu pour la visite en bateau des Capillas de Marmol (chapelles de marbre). Direction pour une excursion permettant de visiter une formation géologique produite par l’érosion. Un spectacle magnifique ! et les enfants ont également adoré les grosses vagues sur le bateau (nous un peu moins !)

16h, nous quittons ce petit village et nous nous arrêtons après 30 km au bord d’une rivière entourée de lupins. Repas dehors au feu et lavage de notre drap dans la rivière !

27 Novembre

Ce matin nous ne faisons que 6 km pour rejoindre le bivouac suivant que nous avons repéré et qui est réputé pour sa pêche.

Nous nous arrêtons en contrebas d’un pont orange et nous nous retrouvons à côté d’un camion français dont les propriétaires sont Michel et Annick. Michel est garagiste et le dialogue avec Marc est très vite engagé.

Nous partageons le repas de midi ensemble au soleil. L’après-midi je me lancerais dans les lessives et les hommes iront pêcher et moi ! Marc reviendra en fin de journée avec une truite de 47 cm !

Nous ferons le repas du soir tous les 6 dans Fastoch et irons au dodo vers 1h du matin après de longs échanges.

28 Novembre

8h30, réveil au soleil… et petit déjeuner au soleil ! En fin de matinée, Annick et Michel nous quittent (ils vont vers le nord) et nous passons la journée au bord de cette belle rivière.

Marc et Tom feront une promenade en canoë et Marc pêchera encore des truites ! décidemment cette rivière est magique !

Les enfants finiront la journée à faire de la peinture dehors et Marc leur préparera des poissons panés.

29 Novembre

Ce matin nous quittons notre joli bivouac vers 10h et prenons la route qui est toujours en ripio. Nous longeons le lac et le temps est plutôt mitigé entre nuages et soleil. La route n’est pas toujours facile : terre, bosse, cailloux, pentes… mais Fastoch et Marc assurent !

Mais Tom est vite brassé, il est temps de faire la pause repas.. quelle belle vue !

16h, nous voilà à la frontière « Los Antiguos » avec l’Argentine. Le passage de douane se passe bien, petit contrôle à l’intérieur de Fastoch, nous y avons laissé un œuf et une carotte en évidence qui nous seront confisqués. Bien sûr nous avons caché les belles truites !

Au revoir le Chili, nous voilà maintenant dans la ville de Perito Moreno en Argentine….

 

 

 

4 commentaires sur « Chili – De Pucon à la Carretera Austral »

  1. Super moment pour nous qui avons voyagé grâce à vous ! bravo à la rédactrice en chef. Paysages magnifiques encore une fois, que nos sapins nous semblent fades….Gros bisous à vous 4 et bonne continuation.

    J'aime

  2. Un bien joli reportage sur le Chili que je découvre un peu après vous…et toujours de belles photos. Merci Marie de
    partager ces beaux moments.
    Bravo au pêcheur, belles truites!
    Nous attendons le prochain reportage avec impatience…
    Prenez toujours bien soin de vous 4. Gros bisous.
    J.Claude & Josette

    J'aime

  3. Quelle belle aventure! Merci de nous emmener avec vous…..
    La « journaliste de l’extrême » nous fait des récits palpitants et des photos superbes….!!!!!
    Visiblement les rivières ne sont peuplées que de truites????? Ou bien est-ce le pêcheur qui fait un tri??
    Je me demande après tout ça comment vous allez vivre en France…..
    La vie est moins rocambolesque!!
    Gros bisous du « sud «  de la France….. Lol……. Portez-vous bien!!
    Betty et Patrick

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s