Patagonie chilienne

Mardi 19 décembre 2017

Ce matin nous sommes entrés au Chili via l’Argentine à la frontière Paso Roballos, une frontière perdue au milieu de nul part.

Nous sommes accompagnés de Loïc et Morgane (les tchouls), 2 auto stoppeurs français d’une vingtaine d’année, qui font un bout de route avec nous.

En fin d’après-midi, nous trouvons un bivouac en bord de rivière. Un peu d’eau, je sors la machine à laver et Marc sa canne à pêche. Malheureusement, que des petites truites que nous relâchons.. Dommage nous aurions aimé faire goûter du bon poisson à nos compagnons. Mais Morgane est ravie car elle déteste ça !!

Nous avons de l’eau, alors douche pour tous les 6 !

Les moustiques sont de sorti, nous couchons les enfants et  nous faisons un feu de camp pour les bestioles et nous réchauffer. Discussion jusque tard dans la nuit : le voyage, les aventures… Chouette moment !

20 décembre

Cette nuit nous avons eu beaucoup de vent et de la pluie, j’ai dû rentrer le linge en pleine nuit ! Une nuit pas des plus reposante… Mais ce matin le soleil est de retour.

Un peu d’école et nous prenons la route vers 10h30. Les paysages sont magnifiques !

Nous croisons une famille en vélo, nous nous arrêtons pour savoir s’ils ont besoin de quelque chose.. Oh ce sont des français. Papa, maman et …. 3 enfants !! Quel courage ! Nous nous arrêtons discuter un moment.. Ils sont en tour du monde Wahoo quelle aventure !

14h, nous voilà à Cochrane où nous faisons quelques courses et dévorons un completo (sandwich avec de la saucisse, de l’avocat, de la tomate !!) Nous partons ensuite sur la place principale afin de profiter de la wifi libre et de passer à la banque et retirer de l’argent du Chili (le pesos chilien).

8

Nous rencontrons sur la place le père noël.. les enfants sont impressionnés ! Même au fin fond du Chili il est là ! et oui il surveille… Tom lui fera un dessin et ce gentil père noël leur offrira des bonbons. Aaahh la magie de noël !

9

Nous devions continuer à descendre jusqu’à la ville de Tortel afin d’y passer Noel mais nous avons des informations comme quoi la route est difficilement praticable à cause des pluies, et ils en annoncent encore ! Nous devions passer les fêtes ici avec les Globes trotters du Doubs mais ils sont encore en Argentine, au bord de l’océan Atlantique, et ne veulent finalement pas venir dans ce coin car le mauvais temps est annoncé… Tant pis, nous prendrons donc la direction du Nord par la carretera austral, une route mythique que nous avons découverte à l’aller et que nous avons tant adorée !

En fin de journée nous sortons un peu de la ville pour trouver un bivouac avec nos 2 back packers. Nous trouvons un coin sympa en bord de rivière, mais la pluie arrive ! Morgane et Loïc montent vite leur tente et viennent manger avec nous à l’abri.

21 décembre

Aujourd’hui cela fait 6 mois que nous sommes partis… que de choses parcourues depuis le départ.. nous voilà au fin fond du Chili !

Nous avons bien pris notre rythme et nous nous réveillons un peu avant 10h !!

Mais Noel approche et il faut que nous trouvions un coin sympa car Noel à 4 cela risque d’être déprimant… Un peu d’école et nous quittons notre bivouac vers 11h30. Nous repassons dans le centre de Cochrane pour la wifi et direction le nord.

Les paysages sont toujours aussi splendides, les eaux limpides, la verdure, les montagnes… mais par contre aujourd’hui c’est encore la pluie !! et oui c’est ça aussi la Patagonie..

La pause repas se fait du coup à l’intérieur de  Fastoch.. mais avec une vue splendide !!

Nous repartons et arrivons sur les abords du Lago General Carrera, lac que nous avons adoré lors de notre 1er passage, quelques semaines auparavant.

16h, un pont orange pointe le bout de son nez… super bivouac à l’aller, il est temps de s’arrêter pour la soirée ! Mais cette fois ci, nous empruntons un chemin avec Fastoch afin de bivouaquer dans un coin encore plus tranquille, un ancien camping à la vente. Nous nous mettons à l’abri d’un arbre car la pluie fait encore quelques apparitions..

Marc sort la canne à pêche car ici nous savons que c’est rempli de truites, mais pour le moment ça ne mord pas…. Mince nous qui en avions tant parlé à Loïc !

Mais à la tombée de la nuit cette fois-ci cela mort bien… et 3 truites en quelques minutes !! Et hop la plus grosse ira au congélateur pour Noel et une autre offerte à Loïc.

Nous passons la soirée entre adultes autour du feu, demain les Tchouls nous quittent de bonne heure, en stop, car nous avons prévu de passer 2 nuits ici.

22 décembre

9h, nous ouvrons les yeux et la tente n’est plus là… après plusieurs jours passés avec eux, pas facile de ne plus les voir à nos côtés !

Marc se remet à pêcher, et hop 5 truites !!! pas de doute cet endroit est miraculeux !!

Nous partons ensuite vers le pont à pied afin de voir si le stop a été efficace pour Morgane et Loïc… mais surprise, ils sont encore là après 2h d’attente !! Nous restons un peu avec eux et repartons préparer à manger… truite au feu bien sûr ! Morgane et Loïc savent que s’ils ne sont pas pris en stop, un bon repas les attend.

16

Aujourd’hui il fait meilleur, nous pouvons enfin manger dehors !! les tchouls ne reviennent pas, tant mieux ils ont dû partir..

Aprem détente, lessives, rangement, jeux… cette pause fait du bien !

23 décembre

Encore un réveil tardif et nous partons vers 10h30. Nous avons des nouvelles de Morgane et Loïc qui sont un peu au Nord, à Villa Cerro Castillo où ils ont visité les Capillas de Marmolles que nous avons déjà visitées à l’aller. Cela se peut donc que nous les recroisions en train de faire du stop 🙂

Effectivement…. Ils sont là et montent donc avec nous et nous sommes ravis de tous nous retrouver !

Aujourd’hui nous roulons car nous voulons atteindre la  ville de Coyhaique afin de trouver un lieu pour faire Noel. Nous y arrivons vers 17h et nous partons faire les courses.

2 jours avant Noel, c’est un peu comme en France, le supermarché est surchargé de monde ! Une horreur ! En revanche, rien ne nous plait.. pas de nourriture comme chez nous. Mais où est donc passé le foie gras, le saumon …. ?????!!!! nous prenons 2/3 trucs mais reviendrons demain car nous ne sommes pas du tout inspirés !

Direction un camping que nous avons repéré sur Ioverlander mais nous sommes rapidement déçus.. il n’y a pas de salle commune, tout est humide dehors.. on ne se voit pas passer Noel ici.

C’est décidé demain nous bougerons pour trouver quelque chose de mieux !

Nous nous couchons en lisant des informations sur Internet comme quoi la route au nord (qui rejoint  Esquel  en Argentine) a été coupée à cause de graves inondations et qu’elle ne sera pas rétablie avant plusieurs semaines ! Va falloir trouver une autre solution…

24 décembre

Aujourd’hui c’est le réveillon de Noel et nous ne savons pas encore où nous allons le faire ! 9h nous retournons au supermarché, mais cette fois-ci la liste est précise !

Passage à la banque mais Morgane se fait avaler sa CB !! Oh la galère !!!

Nous prenons ensuite la direction de Puerto Aysen et avons repéré un camping au bord du Rio Simpson qui a l’air sympa avec une chouette salle commune pour le réveillon !

Le camping s’appelle La Torres Del Simpson et nous sommes accueillis par Natcho (un espagnol vivant ici depuis 18 ans) et sa femme Sandra. Un super accueil et un lieu fort sympathique.

Nous passons notre après-midi dans la salle commune où nous préparons notre réveillon et où nous profitons d’avoir une grande cuisine à disposition.

Nous nous renseignons également sur quels moyens nous avons pour continuer vers le nord, malgré la route fermée ! Pas beaucoup de solutions : nous devons passer par l’ile de Chiloé (déjà faite à l’aller !!) et pour cela prendre un bateau que nous réservons aussitôt pour le 28/12.

Les enfants de leur côté sont très excités par le passage du père Noel et lui prépare des dessins.. Notre repas de réveillon se fera autour d’un gros apéro et de crêpes que nous partagerons avec Natcho qui est seul ce soir.

Les enfants auront le droit à un dessin animé dans Fastoch avant de s’endormir pendant que nous profiterons entre adultes.

Loïc et Natcho sortiront les guitares et nous vivrons un magnifique moment autour du feu à chanter.

28

25 décembre

Et voilà c’est Noel… un jour tellement particulier.. le réveil est marqué par un pincement au cœur. La famille manque tellement !!

Mais les enfants nous redonnent vite le sourire au réveil ! et oui le père noël est passé et a laissé plusieurs cadeaux sur la table dans Fastoch !

Il a moins amené qu’en France mais cela ne dérange aucunement les enfants, ils sont ravis ! C’est parti pour le déballage, légo, voitures etc…

Nous avons également le droit à la visite de Natcho et sa femme car le père noël leur a livré une peluche à nos enfants chez eux 🙂

Aujourd’hui, comme à son habitude, il pleut !! mais nous profitons de la salle commune tous ensemble autour d’un bon repas à midi.

Nous profitons également de mettre à jour le site, faire le tri des photos et surtout appeler nos familles…

A l’heure du goûter, nous avons le droit à un cours sur l’histoire du maté donné par Natcho. Moment très intéressant.

Le maté est une boisson chaude à base de plantes, mais c’est surtout un moment pour « compartir » (partager). Ainsi nous nous partageons une tasse de mat, que nous buvons grâce à une sorte de paille en métal dénommée « bombilla » et qui passe de mains en mains. Mais attention, celle-ci doit toujours repasser par Natcho (ici le gestionnaire du maté) afin qu’il refasse le plein d’eau entre chaque convive. Et pas question de garder la tasse trop longtemps à la main, Natcho nous rappelle à l’ordre. Idem pour lui, s’il est trop bavard, nous sommes en droit de lui dire « Maté tsssss » signifiant « et oh tu m’oublies ! ». Et si je n’en veux plus ??? il suffit de dire « gracias » (merci) à Natcho lorsque nous lui rendons la tasse et ainsi le tour suivant il ne nous servira pas. Et si un client arrive ?? et bin tant  pis pour lui, il attendra que nous ayons terminé. Le maté s’est sacré !..

Fin de journée tous ensemble et soirée tranquille.

26 décembre

Ce matin nous profitons pour ranger un peu Fastoch car nous partons dans la matinée. Le soleil est revenu, enfin !! Encore quelques moments partagés avec Natcho, visite de sa serre… Il nous apprend également une expression chilienne afin de ne pas passer pour des Gringos (étrangers !) : dans un magasin pour demander le prix il faut dire « cuanto lucas son ? » (un lucas = 1000 pesos) et ainsi nous nous ferons pas avoir sur les prix J OK on retient !

Midi, il est temps de partir après les adieux ! Nous avons toujours Morgane et Loïc qui nous suivent jusqu’à l’ile de Chiloé.

Après 30 minutes de route, nous nous arrêtons pour bivouaquer au bord d’une rivière au sud de Minahuales. Une plage en sable, nous devrions y être bien !

Les enfants jouent dehors, nous sortons la table, repas à l’extérieur après plusieurs jours enfermés !

Nous profitons de l’eau pour faire le ménage de la soute et les lessives. Je vous passe le passage où je glisse du rocher pour remplir mon seau et que je finis à l’eau !

Morgane de son côté  se remet dans ses cours.. et oui elle est étudiante en médecine !

Le soir nous dégustons une truite tous les 6 dans Fastoch et nos 2 jeunes amis regarderont un film dans leur tente, sur la TV des enfants… plusieurs mois sans film, ça fait du bien !

27 décembre

Encore un gros dodo et nous nous réveillons avec un peu de soleil. Les enfants partent jouer dans le sable et Loïc se joint à eux pour faire un château de sable.

Mais la pluie fait vite son retour et nous mangerons dehors, mais sous le store de Fastoch.

Après les repas, nous faisons le plein d’eau avec la rivière et les tchouls plient leur tente sous la pluie, un vrai bonheur pour eux ! et nous prenons le départ pour Puerto Cisnes où nous devons prendre le bateau demain matin.

A 17h, nous faisons une pause au bord du Rio Cisnes afin que les garçons pêchent un peu, malgré une forte pluie ! Pendant ce temps, je reste avec Morgane et les enfants à l’abri et nous regardons le DVD des Alphas afin de faire un peu d’école. Après 1h de pêche, les garçons reviennent bredouilles ! Ils n’ont pêché que des petites truites qu’ils ont relachées.

On reprend la route et nous voilà à Puerto Cisnes vers 19h. Stop à la Naviera Australe (compagnie maritime) pour imprimer les billets du lendemain, quelques courses et nous bivouaquons à proximité du port dans un parc où il est noté que le camping est interdit.. mais nous ne trouvons pas d’autre endroit où nous pouvons poser une tente. Et pour changer, il pleut des cordes !!

Nous ne nous couchons pas tard car le lendemain nous devons être à 9h au port.

28 décembre

Il aura plu toute la nuit et nos compagnons de voyage ont dû avoir une nuit difficile sous la toile de tente ! il est 8h et ils ne sont toujours pas réveillés, nous allons vite les voir ! Le garde du parc leur dit qu’il est interdit de mettre la tente ici, ils démontent vite et on décolle.

De notre côté le réveil  n’est pas mieux : la pompe à eau ne fonctionne plus et les feux sont restés allumés sur Fastoch et nous n’arrivons pas à les éteindre !!

Passage à la boulangerie et direction le port où il y a beaucoup de camions. Pendant l’attente de l’embarquement, Marc vide la soute (sous la pluie !!) afin d’accéder à la pompe à l’autre pompe à eau de secours qui est dans la malle et il la change !

En revanche, pour les feux pas de solution.. nous montons dans le bateau et débranchons la batterie moteur !

Nous montons nous installer dans les fauteuils, nous prenons tous les 4 le sirop pour le mal de mer et nous voilà partis. Nous espérons que, contrairement à l’aller où nous avons voyagé de nuit, nous pourrons avoir une belle vue sur les fiords. Mais malheureusement, le brouillard s’installe et la vue est bouchée !

39

Les enfants ne sont pas facilement tenables dans leurs sièges, ils regardent les films / dessins animés, mais en espagnol !

Midi nous mangeons des sandwichs et Marc et Tom descendent se reposer dans Fastoch. Nous les rejoignons un peu plus tard avec Chloé et ferons une petite sieste.

Nous remontons dans le bateau à l’heure du goûter, mais nous sommes en plein mer et nous le sentons vite.

20h30, Marc est  brassé et nous redescendons nous reposer avant l’arrivée prévue quelques heures plus tard.

23h, les enfants n’ont pas réussi à s’endormir, nous voilà arrivés au port de Quellon où nous débarquons.

Nous partons bivouaquer au bout de la panaméricaine, comme à l’aller, mais pas possible de monter  une tente ici, nous posons Morgane et Loïc dans un camping et viendrons leur dire au revoir le lendemain matin avant de partir.

29 décembre

8h30, réveil. Il a plu toute la nuit, encore et encore… la pompe à eau a encore du mal, les  feux sont toujours allumés, le linge toujours pas sec depuis 2 jours… le moral commence à en prendre un coup !!

Moment de réflexion et nous décidons de tracer et de rejoindre l’Argentine où la météo est plus clémente et où nous souhaitons commencer l’année.

Nous passons au camping et les copains ont remballé leurs affaires et nous demandent si nous pouvons les poser à Castro un peu au Nord, pas de souci, montez ! Nous y sommes à 11h30 et voilà le moment des Au revoir… nous avons passés de forts moments avec eux et nous avons un pincement au cœur en les quittant !

Nous revoilà tous les 4 et nous traversons l’ile en quelques heures et atteignons le nord vers 13h afin de prendre le bateau pour 20 minutes de traversée.

Nous passons vers Puerto Month et nous nous arrêtons à l’heure du gouter à Osorno où nous souhaitons faire recharger le gaz. La 1ère station nous refuse, las 2ème est OK mais cela est long et ils n’arrivent pas à nous remplir la totalité de la bouteille !

Il est temps de faire quelques courses et pendant ce temps Marc réparera la fuite d’eau..

18h30,  il pleut toujours et nous reprenons la route en direction de l’Argentine. Nous faisons une pause pour le bivouac en fin de journée à Entre Lagos au bord d’un lac, avec encore et encore la pluie !

30 décembre

Ce matin le soleil est là, enfin !!! Les enfants en profitent pour jouer à l’air de jeux à côté du lac.. Marc de son côté répare les feux qui restent allumés, cela vient de la prise pour la remorque…

Nous partons vers 11h pour la frontière et avons des nouvelles des Globe trotters du Doubs qui sont du côté argentin et  se dirige au Chili.. nous devrions les croiser sur la route !

Midi, nous voilà au Paso cardenal Antonio Samore, mais c’est les vacances et nous voyons qu’il y a beaucoup de monde, surtout dans l’autre sens !! Le passage de frontière durera finalement que 30 minutes ouf !

Nous voilà de nouveau en Argentine après un passage dans la montagne et 40 km de Zone franche avant le passage en douane argentin. Pause repas et nous ferons les papiers après, mais cela ne prendra finalement que 30 minutes.

 

 

3 commentaires sur « Patagonie chilienne »

  1. Coucou Marie,

    Ils sont aussi très intéressants les articles publiés ces temps et les photos sont très belles. Merci pour le mal que vous vous donnez.

    Gros bisous à vous quatre

    Maman

    J'aime

  2. Que de pluie…..mais la route est tellement originale comme votre Noël dont vous vous souviendrez longtemps ainsi que toutes vos aventures bien sûr!!!!
    Profitez de ce voyage unique et prenez soin de vous.
    Grosses bises à tous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s